TriArtis est une maison d’édition littéraire, ouverte à toutes les idées intempestives et créations originales, privilégiant la correspondance, le théâtre et les formes brèves. En savoir +

logo des éditions TriArtis

menu facebook twitter loupe

Recherche sur le site

affiche de l'événement

Lecture

LIQUIDS

Le lundi 22 octobre 2018 à 19h30

Espace TriArtis
19 rue Pascal - 75005 Paris

 Infos pratiques  Présentation  Les photos

Espace TriArtis
19 rue Pascal - 75005 Paris

Participation aux frais 10€ - étudiants 8€
Réservation par téléphone au 09 51 74 96 29 ou par mail

à 19h30

Lecture de la pièce de Maria Salvetti, avec Paolo Handel, Pauline Klaus et Loélia Salvador

Camille, Flavie, Jeff. Trois âmes à la dérive qui se croisent, se mêlent, s'éloignent. Une rencontre peut tout changer : nous sauver ou nous noyer...

Maria Salvetti

Maria SalvettiDotée d’une solide formation de comédienne acquise en France (Conservatoire municipal de Paris, cours Calliope – anciens élèves de JL Cochet) et à l’étranger (Living theatre de New York, Studio school theater de Cambridge), Maria rejoint la troupe des Planches en 2003 avec laquelle elle crée la pièce Vent de travers, jouée à 40 reprises dans plusieurs théâtres parisiens. Elle travaillera avec cette compagnie pendant un peu plus de 5 ans, explorant tour à tour le jeu, l’écriture, l’improvisation et la mise en scène. Après différents rôles dans des pièces et des courts-métrages, elle approfondit son approche de la mise en scène et de la direction d’acteurs, notamment aux côtés de Marine Assaiante dans une adaptation des Dix petits nègres qui est jouée à Avignon dans le festival off en 2014. Elle poursuit ce travail en participant à la mise en scène de la pièce Boulevard Voltaire de S. Scherr, montée au théâtre du Nord-Ouest en 2016. Elle co-réalise et co-produit un court métrage intitulé J’ai toujours su que j’allais mourir en avion dans lequel elle dirige les actrices.

Dans le cadre d’un master de lettres modernes à Paris III, obtenu en 2013, ses travaux de recherche lui font étudier les thèmes de la douleur du dialogue dans Juste la fin du monde de JL Lagarce et du corps à l'épreuve du tragique dans Incendies de W. Mouawad. Par la suite, Maria se lance dans l’écriture d’un recueil de poésie, intitulé la sève d’autrefois et dont certains poèmes ont été primés dans des concours, puis d’une pièce de théâtre Liquids. En février 2017, elle obtient une résidence d’écriture de deux semaines pour travailler sur sa nouvelle pièce de théâtre Habeas corpus.

photo de l'événement

photo de l'événement