TriArtis est une maison d’édition littéraire, ouverte à toutes les idées intempestives et créations originales, privilégiant la correspondance, le théâtre et les formes brèves. En savoir +

logo des éditions TriArtis

menu facebook twitter loupe

Recherche sur le site

couverture du livre : Ma douce Mé, Marie Curie et sa fille Irène

Ma douce Mé, Marie Curie et sa fille Irène

Anne Rotenberg & Nathalie Huchette

Collection Sur la Scène

ISBN : 978-2-916724-90-4

livre papier10€

Marie Curie et sa fille Irène sont très proches, tant sur le plan affectif que sur le plan professionnel. Pendant la guerre, elles partagent leurs valeurs et leurs idéaux sur la grande beauté de la science.

 Le livre  Les extraits  Les auteurs  Du même auteur  La presse  Les événements

Le livre

Marie Curie reçoit en 1903 le prix Nobel de physique avec son mari Pierre Curie. Lors de la disparition prématurée de celui-ci en 1906, elle est anéantie. Elle tient alors un journal intime, recueil de lettres fictives écrites à « son Pierre ». Sa fille aînée, Irène, n’a que neuf ans. Pendant trente ans, mère et fille vont s’écrire chaque fois qu’elles sont séparées. Privée trop tôt de la présence de son père, Irène reporte toute son affection sur sa mère qu’elle admire et dont elle partage les goûts. Elle est pour Marie « une compagne et amie ». Ensemble elles se mobilisent en 14 et mettent leurs compétences et leurs énergies au service des blessés avec les « petites curies », unités mobiles de radiologie créées par Marie Curie. Unies par une profonde tendresse et par une même passion : la recherche, leurs échanges et écrits personnels dévoilent le portrait d’une Marie Curie humaniste, passionnée, déterminée, défiant tout sexisme.

Avec le concours du Musée Curie (Institut Curie, Paris)
Préfacé par Geneviève Almouzni qui dirige depuis 2013 le Centre de Recherche de l’Institut Curie. Après Marie Curie et Irène Joliot-Curie, elle est la troisième femme à occuper le poste de directrice.

MARIE

Paris, dimanche 2 août 1914

Mes chères filles,
La mobilisation est commencée aujourd’hui et les Allemands sont entrés en France sans déclaration de guerre. Nous ne communiquerons pas facilement pendant quelque temps. Ne vous affolez pas. Soyez calmes et courageuses. Je vous ferai revenir aussitôt que ce sera possible. Mais pour ma part, je pense que vous pouvez tous rester là-bas même en cas de guerre.
Je vous embrasse tendrement.

Votre mère

IRENE

Chérie, je sais bien que ce n'est peut-être pas raisonnable mais mon seul désir est de revenir. Je n'ose même pas dire cela à quelqu'un ici, car tout le monde dirait que c'est une folie et que je ne servirai qu'à encombrer et pourtant je ne sais pas ce que je deviendrais si je devais être ici pendant toute une guerre.
Je t'en supplie, permets-moi de partir. Cela me crispe tous les jours davantage de penser que vous pouvez tous faire quelque chose, et moi rien.

MARIE

Moi aussi, je désire vivement vous ramener ici, mais c'est impossible pour le moment. A Paris, nous ne pouvons encore nous rendre utiles. Pour l’instant le seul effort de la nation consiste dans la mobilisation, le reste viendra après et chacun aura son rôle à jouer.
La guerre est déclarée entre la France et l'Allemagne. Les Anglais ont déclaré la guerre aux Allemands pour avoir violé la neutralité belge. En ce moment les Allemands traversent la Belgique en livrant des combats. La brave petite Belgique n'a pas accepté de les laisser passer sans se défendre.
Tous les Français ont bon espoir et pensent que la lutte quoique rude, se terminera bien. Mais quel massacre ne devons-nous pas prévoir et quelle folie de l'avoir déchaîné ! Il faut espérer que cette fois-ci les Allemands verront où les a menés leur gouvernement d'autocrate.
Je t'embrasse tendrement, sois patiente et travaille, remplace-moi près de ta sœur.
Ta mère

PS : Actuellement le pays polonais est occupé par les Allemands. Qu'en restera-t-il après leur passage ? Je ne sais rien de ma famille de Pologne. Les temps sont durs pour tous.

IRENE

Oh Mé, on est très bien ici, mais tout mon plaisir est gâté par la pensée que je ne puis rien faire d’utile. Voudrais-tu m’autoriser à partir seule pour Paris tout de suite ? Je souffre tellement de mon inaction.

MARIE

Je comprends très bien ce désir et je t'autoriserai peut-être à le réaliser, mais je te prie d'attendre encore un peu. Ne crois pas qu'il soit facile de faire œuvre utile dans les premières semaines. On cherche, on tâtonne, on s'organise et je ne saurais pas t'occuper. Je me suis donnée beaucoup de mal pour une organisation autour de la radiographie médicale dont je ne sais si elle apportera quelque résultat positif. Laisse-moi me faire une opinion sur ce que tu peux faire, tout s'arrangera peu à peu. En attendant, prends des forces au bord de la mer, en travaillant pour te distraire. Je t'affirme que je te ferai venir. Tiens-toi prête à toute éventualité, aie du courage et de la patience.

Embrasse pour moi toutes tes compagnes d’exil ainsi que toi-même, ma chérie.
Ta mère

Anne Rotenberg

Anne Rotenberg

Elle a travaillé plusieurs années dans différentes institutions culturelles liées aux spectacles vivants et à l’écrit (Festival d’Avignon, SACD...). Depuis 2000, elle assure la programmation du Festival de la Correspondance de Grignan dont elle est la directrice littéraire et artistique. Parallèlement et depuis 11 ans, elle collabore régulièrement avec le metteur en scène Didier Long. Avec Véronique Olmi et Michèle Fitoussi, elle a fondé « Le Paris des Femmes »

Nathalie Huchette

Nathalie Huchette

Diplômée d’une maîtrise de chimie organique, d’un DESS en communication scientifique et d’un DEA en histoire et civilisations de l’EHESS, spécialisée dans l’histoire des représentations sociales du cancer, Nathalie Huchette travaille au Musée Curie depuis 19 ans, où aujourd’hui elle est responsable de la communication et de l’action culturelle.

Elle est co-scénariste du documentaire « Marie Curie, au-delà du mythe » (Arte France, CNRS Images, prix Pierre-Gilles de Gennes Festival Pariscience 2011). Auteur de : Le jardin de Marie Curie, Balade parisienne avec Pierre et Marie Curie et Les Joliot-Curie, deux savants à la Une (Collection Les carnets du Musée Curie, Ed. Institut Curie, 2007, 2008 et 2009).

Pour le théâtre elle a créé avec la conteuse Elisa Bou le spectacle pour enfants « Marie Curie, magicienne du radium ». Pour le Festival de la correspondance de Grignan, elle a écrit avec Anne Rotenberg les adaptations théâtrales : « Marie Irène Curie » (2006) et « Marie Curie, d’une guerre à l’autre » (2014).

Parmi ses autres publications : « Le crabe, l’épée et le bouclier. Les affiches des organisations de lutte contre le cancer en France (1920-1950) : un imaginaire du mal. » dans Lutter contre le cancer (1740-1960) (sous la dir. de Didier Foucault, Ed. Privat, 2012).

Serial ReadeuZ - 12 mars 2018

[...]Le titre est évocateur, j’entrevois la possibilité de connaître un pan plus méconnu de l’histoire, celui de Marie la Femme, la Mère, l’Epouse…[...]

[...]Je me suis laissée porter à travers les âges décrits, au fil des lettres, d’un journal reconstitué à partir de sources fiables et d’ailleurs toutes citées. Un travail remarquable a été effectué par Anne Rotenberg et Nathalie Huchette pour nous ouvrir la porte de l’intime.[...]

[...]J’ai refermé le livre avec beaucoup d’émotion, mais aussi avec toute la reconnaissance que j’avais déjà pour cette grande Dame. Elle n’en est à mes yeux que grandie…[...]

Lire l'article en ligne.

affiche de l'événement

Spectacle

Irène et Marie Curie

Le samedi 10 juin 2017

Théâtre de la Pépinière

Réservation et renseignement au Théâtre de la Pépinière

En savoir +